John Florence est un prodige du surf, et le fait qu'il soit l'un des cinq seuls surfeurs de l'histoire du Men's Championship Tour à remporter deux titres mondiaux coup sur coup en est un parfait exemple. Il a accédé à la célébrité à l'âge de huit ans seulement, lorsqu'il a conquis sans crainte la vague la plus célèbre du monde : Pipeline. Mais son caractère authentique lui confère bien plus que le statut de champion sportif. John est une âme passionnée qui a les pieds sur terre, qui aime voyager dans le monde entier, réaliser des films, chasser les tempêtes. Il est au comble du bonheur lorsqu'il est en compagnie de sa mère, de son frère et de ses amis.

Q :
 
Qu'est-ce qui vous passe la tête lorsque vous vous réveillez le matin avant d’aller surfer ?
 
R :
 
L'un de mes moments préférés à la maison est de me réveiller et de vérifier si je peux surfer. C'est un rituel quotidien sur la côte nord. Nous irons peut-être faire du surf, de la voile, du foil ou autre chose, mais la journée commence toujours avec l'océan. Nous sommes chanceux de vivre dans un endroit où il y a tant de façons de profiter de l'eau.
 
Q :
 
Quel est votre endroit préféré pour surfer ?
 
R :
 
Pipeline.
 
Q :
 
Comment faites-vous pour progresser d'année en année ?
 
R :
 
C'est une question intéressante, car il y a de nombreuses façons d'aborder la performance. Pour moi, il s’agit de rester ouvert d’esprit et d’avoir la volonté d'apprendre. J'ai vraiment adopté cette approche ces dernières années. J'essaie sans cesse d'identifier mes points faibles et de trouver des moyens de m'améliorer, pas seulement en surf, mais dans tout ce que je fais et dans tous les aspects de la vie. Cela m'a permis de me perfectionner en surf, mais je réalise qu'en même temps, cette approche me correspond.
 
Q :
 
Y a-t-il un domaine dans lequel vous aimeriez vous améliorer ?
 
R :
 
Avoir un impact plus positif sur l'océan et la planète.
 
Q :
 
Qui sont vos héros ? Qui admirez-vous ?
 
R :
 
Ma mère a eu une influence incroyable sur mes frères et moi. J'admire également les personnes qui n'ont pas peur de repousser les limites de leurs activités, celles qui sortent de leur zone de confort.
 
Q :
 
Que n'avez-vous pas encore accompli que vous aspirez à faire au cours de votre vie ?
 
R :
 
Naviguez dans le Pacifique.
 
Q :
 
Quelle partie de vous, ou de ce que vous faites, traduit un esprit indomptable ?
 
R :
 
L'océan.
 
Q :
 
S'il existe une relation amour-haine avec un aspect de votre travail, pouvez-vous la décrire ?
 
R :
 
L'impact négatif que nous avons sur l'océan est important. Je sais que j’ai ma part de responsabilité. Certains aspects du surf et certaines choses que je fais au quotidien nuisent à l'océan. Nous devrions tous réfléchir à la manière de le préserver.
 
 LE PANGA EST INCROYABLEMENT FIABLE. UN JOUR, NOUS AVONS FAIT CHAVIRER NOTRE VOILIER ET LE SAC S'EST RETROUVÉ COMPLÈTEMENT IMMERGÉ PENDANT QUELQUES HEURES. NOS TÉLÉPHONES ET UNE ENCEINTE SE TROUVAIENT À L'INTÉRIEUR. LORSQUE NOUS LES AVONS RESSORTIS, TOUT ÉTAIT PARFAITEMENT SEC ET LA MUSIQUE JOUAIT ENCORE. 

yeti