Geoff Rowley a déménagé aux États-Unis à 18 ans, avec 153 dollars en poche et aucun autre projet d'avenir que celui de skater. Il s'avère que c'est tout ce dont il avait besoin. Le style de skateboard explosif, progressiste et décontracté de Rowley a presque immédiatement propulsé sa carrière. Mais lorsqu'il n'était pas en train de tourner des vidéos de skate (dont il était également le réalisateur), de concevoir des chaussures de skate, de figurer dans des jeux vidéo ou de concevoir des skateparks, il se plongeait dans des biographies de chasseurs et étudiait les efforts de conservation. La chasse l'attirait profondément, et ce depuis des années. Fidèle à son style, il n'a pas attendu pour s'impliquer. Il a agi. Aujourd'hui, il est guide de chasse professionnel pour Kika Outfitters, une véritable légende du skateboard, fondateur et propriétaire de CIVILWARE Knives et FREE DOME Skateboards, et, ô miracle, père de famille qui rentre tous les soirs pour dîner à 18 heures. Nous ressentons un profond respect pour son attitude volontaire et sommes reconnaissants qu'il nous ouvre les portes de son univers singulier.

Q :
 
Comment faites-vous pour progresser d'année en année ?
 
R :
 
L'amour pour ce que je fais et la volonté de réussir. Rien ne remplace l'expérience, le travail acharné et le temps passé sur le terrain. Je me concentre sur les petites tâches à accomplir chaque année, en sachant qu'elles sont des tremplins vers de plus grandes choses.
 
Q :
 
Y a-t-il un domaine dans lequel vous aimeriez vous améliorer ?
 
R :
 
Mon entreprise CIVILWARE représente un défi. J'aimerais en apprendre davantage sur la métallurgie et la fabrication de couteaux.
 
Q :
 
Qui sont vos héros ? Qui admirez-vous ?
 
R :
 
Randy Epperson, guide de chasse et ex-marine de Rimrock Outfitters. Randy est probablement sur le dos de sa mule dans un canyon isolé, quelque part dans le nord de l'Arizona, en compagnie d'animaux sauvages, à profiter de la vie ! En ce qui concerne le skate, ils sont nombreux. J'ai toujours aimé les gars qui skatent plus vite et qui se lancent dans des trucs plus ambitieux, mais il faut qu'ils aient aussi de la technique quand c'est nécessaire.
 
Q :
 
Quelle partie de vous, ou de ce que vous faites, traduit un esprit indomptable ?
 
R :
 
Tout ce que je fais reflète cet esprit ! C'est inné, et c'est notamment pour cela que je suis qui je suis. Je veux vivre et apprendre, sans cesse. C'est mon approche du skate depuis toujours. Le skate urbain est différent chaque jour, on ne prend jamais deux fois les mêmes chemins. Il en va de même pour la chasse, aucune expérience n'est identique à une autre, chacune est unique en soi. Rafraîchissant, n'est-ce pas ?
 
Q :
 
S'il existe une relation amour-haine avec un aspect de votre travail, pouvez-vous la décrire ?
 
R :
 
Non. Il n’y en a aucune. J'adore ce que je fais.
 
Q :
 
Que signifie YETI pour vous ?
 
R :
 
La meilleure conception, fait pour durer plus longtemps que les autres. Aucun compromis sur la qualité des produits. Mon style de vie l'exige et YETI y répond !
 
Q :
 
Quel est l’article YETI dont vous ne pouvez pas vous passer ?
 
R :
 
Les bouteilles Rambler®, de toutes tailles. Je les utilise pour transporter de la glace et de l'eau lorsque je skate ou lorsque je cherche des moutons sauvages dans le désert.
 
Q :
 
Quels autres produits YETI utilisez-vous ?
 
R :
 
J'ai plusieurs LoadOut GoBoxes dans ma voiture. Je range mon matériel de skate et de chasse dans des boîtes colorées distinctes. Elles renferment tout ce dont j'ai besoin : des outils de skate, des roues de rechange, du ruban adhésif, mais aussi des caméras de surveillance, des appeaux à prédateurs et une pléthore d'autres accessoires indispensables.

yeti