Pour Kimi Werner, les heures qu'elle passe à chasser « sur le terrain » se déroulent dans les profondeurs de l'océan, avec pour seul armement sa lance et sa respiration. Le fait de grandir sur la côte de Maui lui a permis de prendre conscience de son rôle et de son impact sur l'écosystème. Kimi a transformé ses passions en profession. Depuis, elle a remporté le titre de championne nationale de chasse sous-marine des États-Unis, est devenue chef cuisinier certifié et continue d'œuvrer pour une communauté mondiale durable.

                                   

CONVERSATION AVEC NOTRE HÉROÏNE

Q :
 
Qu'est-ce qui vous passe par la tête lorsque vous vous réveillez le matin avant d'aller faire de la chasse sous-marine ?
 
R :
 
Inventaire, inventaire, inventaire !  Les premières pensées qui me traversent l'esprit au réveil sont « Quels ingrédients doivent être utilisés aujourd'hui ? Que puis-je en tirer ? » La nourriture est au cœur de mes journées passées à la maison et dans l'océan.
 
Q :
 
Quel est votre endroit préféré pour pratiquer la chasse sous-marine ?
 
R :
 
J'ai vraiment apprécié chasser au Panama et en Afrique de l'Est ! Même si les poissons là-bas sont exceptionnels, j’adore attraper de la simple friture ici, à Hawaï. Hawaï est ma maison, et mon cœur choisira toujours la maison.
 
Q :
 
Comment faites-vous pour progresser d'année en année ?
 
R :
 
Je ne crois pas que je m'améliore nécessairement chaque année, mais j'essaie toujours de quitter ma zone de confort et de franchir de nouveaux horizons en apnée et en chasse sous-marine. Dernièrement, j'ai pratiqué la plongée sous glace dans l'Arctique et l'Antarctique !
 
Q :
 
Si vous pouviez améliorer quelque chose chez vous, ce serait quoi ?
 
R :
 
J'aimerais être douée pour la musique !  Ou même savoir chanter !  Je crois que je chanterais tout le temps juste pour exprimer ma joie de vivre !
 
Q :
 
Qui sont vos héros ?
 
R :
 
Shep Gordon, Yvon Chouinard, Gerry Lopez, les frères Malloy et leurs merveilleuses épouses agricultrices et travailleuses, sans oublier ma magnifique famille.
 
Q :
 
Quels sont les projets que vous n'avez pas encore concrétisés et que vous aspirez à réaliser ?
 
R :
 
Je veux écrire des livres. J'aimerais écrire un livre de cuisine, un livre pour enfant, un roman d'aventures et pourquoi pas un jour mes mémoires.
 
Q :
 
Quelle partie de vous, ou de ce que vous faites, traduit un esprit indomptable ?
 
 R :
 
Je suis une droguée de la stimulation. J'adore être dans l'instant présent, totalement captivée et stimulée par ce qui se trouve devant moi. C'est pourquoi j'adore cuisiner, voyager, l'art et les mots si passionnément.  Si je ne suis pas pleinement stimulée, je ressens une forte sensation d'agitation qui me rend folle. C'est pourquoi j'adore l'océan. Quand je suis sous l'eau, mon esprit indomptable se sent libre. Tout est en mouvement et change constamment sous mes yeux, et je suis littéralement absorbée par tout cela.
Q :
 
Quel serait votre métier si vous ne faisiez pas ce que vous faites actuellement ?
 
R :
 
Ça me fait frémir !  Je ne veux pas d'un boulot qui n'a rien à voir avec ce que je fais aujourd’hui. J'ai besoin de liberté, de mouvement et de spontanéité dans ma vie. J'ai toujours pensé que je pourrais être pompière. Le travail est intéressant, aventureux, il implique un esprit d'équipe et varie constamment d'une situation à l'autre. Mais je redoute toujours que cette routine, qui consiste à se présenter au même endroit, à la même heure, dans les mêmes vêtements, ne finisse par avoir raison de moi.
 
Q :
 
Quel est le son ou le bruit que vous aimez ?
 
R :
 
Le sifflement des dauphins, le chant des baleines, les rires des enfants et le doux clapotis des vagues sur un rivage sablonneux.
 
Q :
 
Que signifie YETI pour vous ?
 
R :
 
YETI est synonyme de fidélité. YETI est votre véritable amie, fidèle, qui veille constamment sur vous et toujours prête à vous accompagner dans toutes vos aventures. Elle est pratique, serviable et rendra toujours ce que vous faites beaucoup plus amusant.
 
Q :
 
Quel est l'aspect ou la caractéristique de vos produits YETI que vous préférez ?
 
 R :
 
J'adore voyager avec mes Hoppers. J'apprécie le fait de pouvoir transporter la Flip à bord de l'avion et que la Hopper tienne dans ma valise si nécessaire. Ce que j'aime encore plus, c’est qu'elles conservent mon poisson au frais même lorsque je voyage plus de 30 heures!

 

yeti