Le CV de Lee Tiernan parle de lui-même. Pas besoin de campagnes de communication sophistiquées ni d'influenceurs. Sa créativité brute et sa cuisine exaltante l'ont mené là où il en est aujourd'hui. Tiernan a fait ses débuts dans l'une des meilleures cuisines de Londres, où il a travaillé pendant 10 ans avant de créer Black Axe Mangal avec sa femme, Kate. C'est là que leur travail et leur dévouement ont donné naissance à l'un des projets les plus passionnants du monde culinaire, acclamé par la critique et comptant de nombreux fans de par le monde. L'authenticité de Tiernan et sa volonté d'être un original nous rendent, chez YETI, aussi fiers que désireux de découvrir la suite.

Q :
 
Qu'est-ce qui vous passe par la tête au réveil le matin avant de cuisiner ?
 
R :
 
La première chose à laquelle je pense systématiquement est le nombre de fois où je peux appuyer sur le bouton « snooze » de mon réveil. La deuxième, c'est une tasse de thé. Certains ne peuvent pas démarrer sans café, pour moi c’est le thé. Ensuite, je prépare les enfants pour l'école. Alors, je commence à organiser ma journée en fonction de ce qui m'attend, qu'il s'agisse d'un service chargé au restaurant, d'un événement spécial ou d'un contrat de traiteur extérieur.
 
Q :
 
Quel est votre endroit préféré pour cuisiner ?
 
R :
 
Mon environnement préféré pour cuisiner a toujours été et restera l’extérieur. Hiver, printemps, été ou automne, de jour comme de nuit. De préférence au-dessus d'un grand feu avec une bière fraîche à la main et en bonne compagnie.
 
Q :
 
Racontez-nous une anecdote personnelle d'une de vos journées en extérieur.
 
R :
 
Un de mes meilleurs souvenirs est le jour où mon père m'a laissé sécher l'école pour aller pêcher avec lui. Nous n'avons attrapé que quelques petits poissons, mais nous avons cuisiné notre repas et passé du temps au grand air, ce qui est, à mon sens, le but de la pêche. Attraper des poissons est un plus.
 
Q :
 
Comment faites-vous pour progresser d'année en année ?
 
R :
 
Je m'efforce de renoncer aux mauvaises habitudes. Je cherche constamment à améliorer ma technique et à simplifier mon discours tout en veillant à ce que les choses restent aussi amusantes que possible. La collaboration est une chose à laquelle je tiens. C'est un réel plaisir de travailler avec d'autres personnes et d'en profiter pour apprendre. Récemment, j'ai réalisé que l'équilibre est un élément essentiel dans la recherche du bonheur et du bien-être.
 
Q :
 
Si vous pouviez améliorer quelque chose chez vous, ce serait quoi ?
 
R :
 
Rien. Je suis parfait. Bon d’accord, pas vraiment... J'essaie toujours de m’améliorer, que ce soit dans mon rôle de père, de cuisinier, de mari ou d’ami... Jamais je ne me dis : « Ça y est ! Plus besoin de faire d’effort, je suis au top. » Il y a toujours moyen de s’améliorer.
 
Q :
 
Qui sont vos héros ? Qui admirez-vous ?
 
R :
 
Mes parents sont assez légendaires. Ma femme déchire. Tom Waits est quelqu'un que j'ai toujours admiré pour son individualisme et sa vision inébranlable de son art. La famille Gubbeen en Irlande pour sa productivité et sa grandeur d'âme. Trevor Gulliver et Fergus Henderson pour m'avoir mis sur la bonne voie professionnellement parlant. C'est une question difficile. Plus j'avance en âge, plus j'ai de l'admiration pour les autres : les travailleurs sociaux, les médecins, les infirmières, les personnes qui servent leur communauté, pour n'en citer que quelques-uns. Je n'ai jamais été aussi reconnaissant et conscient que le temps et les efforts des autres contribuent à améliorer la société pour nous tous.
 
Q :
 
Quels sont les projets que vous n'avez pas encore concrétisés et que vous aspirez à réaliser ?
 
R :
 
J'aimerais en faire plus pour les autres au cours de ma vie : faire la différence, aider là où je peux et où c'est nécessaire. J'aimerais écrire un autre livre.
 
Q :
 
Quelle partie de vous, ou de ce que vous faites, traduit un esprit indomptable ?
 
R :
 
Je pense que l'évolution de ma cuisine reflète mon esprit indomptable. Ma capacité d'attention peut être limitée, mais j'arrive à faire beaucoup de choses dans ce laps de temps. Je passe ensuite à autre chose avant de m'y remettre pour défaire et reconstruire l'idée. Une cible en mouvement est plus difficile à atteindre, n'est-ce pas ? Cela rend les choses intéressantes pour tout le monde.
 
Q :
 
S'il existe une relation amour-haine avec un aspect de votre travail, pouvez-vous la décrire ?
 
R :
 
Le temps. Il n'y a pas assez de temps dans la journée pour tout accomplir. J’ai parfois du mal à concilier vie professionnelle et vie privée. Trouver le bon équilibre est essentiel.
 
Q :
 
Quel est le son ou le bruit que vous aimez ?
 
R :
 
Le son des gens qui s'amusent.
 
Q :
 
Je suis le plus heureux quand...
 
R :
 
Je suis le plus heureux lorsque je cuisine en extérieur avec une bière fraîche et en bonne compagnie.
 
Q :
 
Si vous pouviez amener n'importe qui sur terre (mort ou vivant) avec vous pour faire ce que vous aimez, ce serait qui ?
 
R :
 
J’irais pêcher avec Tom Waits.
 
Q :
 
Que signifie YETI pour vous ?
 
R :
 
YETI respire la qualité, la fiabilité à 100 %, la durabilité. J'ai une confiance totale dans le produit.
 
Q :
 
Qu'est-ce que cela signifie d'être taillé pour la nature ?
 
R :
 
Être taillé pour la nature signifie relever tous les défis que Mère Nature nous lance. L'équipe de YETI en tient compte à chaque étape du processus de conception, en maximisant les qualités esthétiques, pratiques et durables de tous ses produits.
 
Q :
 
Comment expliqueriez-vous ce qu'est YETI à quelqu'un qui ne connaît pas la marque ?
 
R :
 
Que vous utilisiez votre équipement YETI dans la nature ou que vous transportiez des aliments et des produits pour un événement gastronomique en extérieur, vous avez besoin d'un équipement sur lequel vous pouvez compter et avec lequel établir un lien. Nous avons tous un couteau, une gourde ou un sac dans lequel nous avons une confiance totale, n'est-ce pas ? C'est exactement ce qu'est YETI. YETI est un produit sur lequel vous pouvez compter, qui sera toujours performant et enrichira toute activité en plein air.
 
Q :
 
Quel est l’article YETI dont vous ne pouvez pas vous passer ?
 
R :
 
Le produit YETI que j'utilise le plus est ma bouteille Rambler® 18 oz. Elle se loge dans le support de mon vélo d'appartement et garde mon thé chaud pendant des heures. Mais l'article que je préfère, c'est ma glacière souple Hopper Backflip®. Elle est tellement fiable, et j'adore pouvoir la porter sur le dos. J'y ai emporté des aliments sensibles à la température à l'étranger et elle ne m'a jamais déçu.
 
Q :
 
Quels autres produits YETI utilisez-vous ? Quelle utilisation faites-vous d'un produit YETI précis sur votre marché ? Quel est l'aspect ou la caractéristique de vos produits YETI que vous préférez ?
 
R :
 
La glacière sur roues Tundra Haul®. J'utilise une pâte sensible à la température chez Black Axe Mangal. Si elle devient trop chaude, elle se dilate et ne peut plus être utilisée. Je sais sans l'ombre d'un doute, car je l'ai fait à plusieurs reprises, que je peux transporter ma pâte en toute confiance sans craindre qu'elle ne s'abîme.
 
Q :
 
En quoi un produit YETI a-t-il changé ce que vous faites ou comment vous le faites ?
 
R :
 
YETI me permet d'être plus confiant lors d'événements extérieurs à mon restaurant. Lorsque je fais quelque chose en dehors du restaurant, je dois pouvoir contrôler les variables. YETI m'aide à le faire. YETI garde mes aliments froids ou chauds, intacts et bien rangés. YETI m'aide littéralement à gérer mon stress. Utiliser les glacières est un réel plaisir.
 
Q :
 
Que faites-vous pour vous détendre ?
 
R :
 
Récemment, j'ai saisi l'intérêt de faire de l'exercice. L'exercice me permet de rester en bonne santé mentale et physique. J'adore passer du temps avec mes enfants, ma femme, ma famille et mes amis.

yeti